Carouge, cité d’artisans

Carouge et artisanat: une longue histoire d’amour.

En lien

En 1790, la ville comptait quelque 450 artisans spécialisés dans une trentaine de métiers. Si certains ont disparu, d’autres ont subsisté alors que de nouveaux sont apparus. Parcours balisé des métiers presque oubliés.

Relieur-restaurateur

Rosaces, arabesques, fers: les outils et les tours de main qui les accompagnent remontent au XIIe siècle. Démonté, lavé à l’eau page par page, séché et mis sous presse avant d’être relié, le papier retrouve une seconde jeunesse entre les mains de ces quelques rares artistes qui détiennent encore les secrets de ce savoir-faire séculaire.

Les métiers du bois

Ils sont près de 50 artisans à Carouge à travailler le bois, dans un bel esprit de complémentarité et de convivialité. S’il est difficile de tous les présenter vu leur nombre et le fait qu’ils ne vendent pas tous directement leur production, ils sont représentatifs de la chaîne artisanale de la transformation du bois. On trouve ainsi des menuisiers et des ébénistes — dont l'origine du nom vient d'ébène pour désigner initialement des artisans travaillant les bois précieux — et des marqueteurs qui appliquent sur les meubles des revêtements décoratifs de différents matériaux (bois, écaille, métaux). Enfin, Carouge abrite également des doreurs sur bois et des sculpteurs sur bois qui façonnent la matière première pour en faire une oeuvre d'art.

Les métiers du verre

Fait de sable, de soude et de chaux, le verre se mue en objet d’art, composant high tech ou encore en élément d’architecture. Utilisé depuis plus de 6000 ans, ce matériau en constante évolution renoue à Carouge avec ses origines. Celles notamment de la pâte de verre, technique utilisée déjà par les Phéniciens et les Egyptiens, qui consiste à agglutiner le verre en une pâte qui est ensuite recuite à 800°. Une technique qui débouche sur l’estampage tombé longtemps en désuétude avant de faire les beaux jours de la période Art Déco et que l’on retrouve aujourd’hui à Carouge.

Stylistes

Un art qui nous plonge à Carouge dans un monde de rêve où s’impose un style. Etude de lignes, formes et volumes pour créer un vêtement qui valorise la silhouette. De la créatrice qui achète le fil, le teint, fabrique ses tissus à celle qui aime associer ses créations à celles d’autres stylistes, parcours au pays du talent.

Modistes

Chapeaux fastueux qui font rêver de réceptions ou de courses de chevaux mais aussi modèles de villes à porter tous les jours. Des chapeaux qui se tortillent, des formes simples avec un détail qui s’envole de côté. A essayer sans restriction.

Bijoutiers-joailliers

Façonneur de métal, composeur d’alliages, tailleur de pierres, assembleur et sertisseur, le bijoutier-joaillier réalise toutes les étapes des bijoux à partir d’une idée ou d’un croquis.

Horlogers

Des pendules et horloges sculpturales telles des oeuvres d’art qui mêlent tradition et esthétisme contemporain aux montres mécaniques sur mesure, Carouge demeure aujourd’hui encore le pays de l'horlogerie.