Emile Chambon, Printemps, 1946. | Ville de Carouge

Emile Chambon, Printemps, 1946.

Dernière mise à jour: 07.04.2021
Un des trésors du Musée de Carouge.

En 1984, il y a 30 ans, était inauguré le Musée de Carouge, et la première exposition présentait un choix d’oeuvres d’Emile Chambon, peintre et collectionneur renommé, qui a passé la plus grande partie de son existence dans la Cité sarde. A la fin de sa vie, Chambon avait approché la Municipalité carougeoise, proposant de donner une grande partie de son oeuvre ainsi qu’une centaine de peintures et de dessins de sa collection, parmi lesquels quelques Courbet. L’artiste posait toutefois une condition à ce don : un Musée Chambon devait être créé à Carouge pour rendre hommage à sa carrière. Après de longues discussions, la Ville de Carouge décida de fonder plutôt un musée d’art et d’histoire à vocation locale qui intégrerait les oeuvres de l’artiste. Emile Chambon limita alors son don à une cinquantaine d’oeuvres qui forment un noyau important du patrimoine géré par le musée. Cette allégorie du Printemps de 1946, qui fait partie de ce don, est emblématique de l’art de Chambon: malgré une composition organisée selon des axes très marqués et une palette de couleurs plutôt réduite et sombre, cette scène intime dégage lyrisme et sensualité, tout en conservant une part de mystère. Le Printemps d’Emile Chambon est désormais visible à l’accueil de l’Office de l’état civil de Carouge, rue Jacques-Dalphin 24.

Emile Chambon, Printemps, 1946, Huile sur toile, 115 x 118 cm.