Les bibliothèques de Carouge et leurs métiers | Ville de Carouge

Les bibliothèques de Carouge et leurs métiers

Dernière mise à jour: 01.11.2021
L’équipe de la Bibliothèque de Carouge et de la BiblioQuartier des Grands-Hutins vous dévoile les coulisses du métier et vous donne un accès privilégié à son univers méconnu !

Cette situation inédite nous offre une occasion de réinventer notre métier en faisant usage des nouvelles technologies de l’information et de la communication qui nous permettent d’être présent·e·s pour notre public dans le strict respect des normes sanitaires en vigueur !

Dès aujourd’hui, nous vous donnons rendez-vous régulièrement pour vous faire découvrir les coulisses des bibliothèques, les facettes du métier de bibliothécaire que vous n’auriez peut-être pas soupçonnées ainsi que d’autres métiers qui font vivre ces lieux.

Actuellement, nous sommes actifs·ives, en télétravail ou sur site. Nous continuons à alimenter nos collections, à développer de nouvelles animations et œuvrons pour vous recevoir dans les meilleures conditions !

Lors des prochaines publications, découvrez notamment des informations inédites ou insolites sur :

-       les lieux

-       les responsables et leurs missions

-       les bibliothécaires des sections « adultes » et « jeunes » et de la BiblioQuartier

-       les spécificités de l’accueil du public

-       la gestion des documents

-       les animations et les activités qui sortent de l’ordinaire

-       l’équipement et le rangement

-       l’entretien des bâtiments

Nous espérons qu’en plus de vous informer, ces publications vous apporteront une distraction bienvenue !

Bien sûr, nous serions enchanté.e.s d’échanger avec vous sur ces sujets.

N’hésitez pas à venir nous voir aux bibliothèques (BC : du mardi au vendredi : 10h-12h et 15h-19h, le samedi : 10h-13h ; BQ : les mardi, jeudi et vendredi : 15h-19h, le mercredi : 14h-18h), à nous écrire à l’adresse bibliotheque@carouge.ch ou sur notre page Facebook !

A bientôt,

L’équipe des bibliothèques de Carouge

Les lieux

Découvrez les sites du Boulevard des Promenades et des Grands-Hutins sous un angle inédit !

La Bibliothèque de Carouge

  • Le bâtiment extérieur

Vous savez sûrement où se situe la Bibliothèque de Carouge (BC)… Oui, à l’angle de la rue du Centenaire et du début du boulevard des Promenades ! Mais savez-vous que ce n’est que depuis 1998 que la BC se trouve là ? Autrefois, elle occupait une partie de la Maison Delafontaine à la rue Jacques-Dalphin et, jadis, elle était dans le Collège de Carouge…

Figurez-vous qu’avant d’accueillir des mètres et des mètres de rayonnages et des milliers de livres et autres documents, le bâtiment abritait une imprimerie !

Depuis 1998, la Bibliothèque a connu moult transformations, toujours dans le souci de mettre plus de documents à votre disposition, de mieux vous recevoir et de proposer des aménagements conviviaux.

Pour tout savoir sur l’histoire des bibliothèques de Carouge, cliquez ici.

  • Les magasins

Avant d’aller plus loin, voyons comment Wikipédia définit le magasin d’une bibliothèque :

espace de conservation, fermé au public, où sont stockés les documents qui ne sont pas destinés à être consultés en libre service, soit parce qu'ils sont anciens et/ou fragiles, soit parce qu'ils sont peu utilisés et occuperaient de la place inutilement dans les rayons directement accessibles au public.

À la BC, le public peut accéder librement aux collections qui se trouvent au rez-de-chaussée du bâtiment. Or, au sous-sol, nous rangeons une sacrée quantité de documents dans des compactus (ou rayonnages mobiles) : les fonds locaux (c’est-à-dire ce qui a trait à Carouge, Genève et la Suisse), des fonds issus de donations (Jules Vuÿ, Louis Cottier), des documents anciens qui n’ont plus place en libre-accès mais qui sont repérables dans le catalogue informatisé et que vos bibliothécaires vont volontiers chercher à la cave afin que vous puissiez les emprunter !

Pour ne pas encombrer les bacs dans les rayons quand ce n’est pas la période, tous les livres sur Pâques, Noël ou l’Escalade sont rangés dans les compactus en magasin et remontés au moment opportun.

Nous stockons également du matériel au sous-sol (éléments de décor pour la vitrine, boîtiers pour les CD et les DVD, réserve de sacs et de signets, des chariots, des tables, des chaises…).

  • Le monte-charge

Heureusement, un monte-charge accédant au sous-sol nous permet de descendre ou remonter les chariots remplis de livres ou autres documents et d’économiser nos dos…

  • L’escalier qui mène à l’étage, le couloir et l’open space

Lorsque nous ne nous trouvons pas derrière le bureau de prêt pour vous servir, nous ne sommes pas (hélas…) en train de lire tranquillement chez nous… Non non… Nous travaillons à l’étage ! Vous en saurez plus prochainement.

  • Les 3 œuvres d’art devant et dans la biblio

Si vous vous lancez un jour dans la balade artistique proposée par nos collègues du Musée de Carouge, vous passerez par notre bibliothèque et aurez l’opportunité de découvrir pas moins de 3 œuvres !

  • Le guépard, de Marc Fornasari
  • Vicario, de Adriano Leverone
  • Croisé, de Gilbert Gendre

https://www.carouge.ch/balade-artistique-carouge

 

La BiblioQuartier des Grands-Hutins

  • Les 3 bâtiments des Grands-Hutins

La BiblioQuartier des Grands-Hutins (BQ) est en quelque sorte la petite sœur de la Bibliothèque de Carouge. Une petite sœur qui serait déjà pré-adolescente, puisqu’en septembre 2019 nous avons fêté ses 10 ans !

Cette bibliothèque dispose d’une personnalité et de caractéristiques qui lui sont propres. A l’époque de sa naissance, elle était, par exemple, totalement innovante au niveau des conditions de prêt.

Le bâtiment, qui répond aux exigences Minergies, est juché au centre du Parc Battelle ; un ilot de nature en bordure de ville

  • Espaces de collaboration 

Les locaux de la BQ prennent place au milieu de ce bâtiment, idéalement entourés par l’Espace de vie enfantine des Grands-Hutins et la Maison de Quartier de Carouge (MQC) ; ce qui offre de nombreuses perspectives d’échanges et de collaborations entre ces institutions.

Notamment, la MQC a plusieurs salles dont certaines sont utilisées pour nos animations. Par exemple, la grande salle en face du bar est investie chaque année par nos Bulles d’Automne pour permettre des performances autour de la bande dessinée.

Il y a aussi des salles au sous-sol : des ateliers coutures, une salle « ados », une salle de musique… et même une douche si vous avez besoin de vous rafraichir après un cours !

  • Espace en libre-accès

Dans un espace en libre-accès aménagé entre les locaux de la MQC et ceux de la BQ, vous pouvez vous installer pour prendre le café, partager un goûter après l’école ou encore faire les devoirs.

N’hésitez pas à commander une boisson au bar de la Maison de Quartier en attendant que vos enfants terminent leur cours de capoeira organisé par la MQC, par exemple !

  • Œuvres exposées

Comme la BC, la BQ peut s’enorgueillir de posséder quelques œuvres d’art ! Si, si, les œuvres ou travaux réalisés en collaboration avec l’EVE des Grands-Hutins et la MQC y sont exposés. Plus sérieusement, en ce moment, vous pouvez y admirer une toile offerte par l’artiste Kalonji à l’occasion des 10 ans de nos bâtiments.

Les responsables

Les bibliothèques de Carouge ont pour mission d'être les premiers établissements culturels de proximité en interaction avec la vie de la cité, offrant des services de qualité et répondant aux attentes de tous les publics. Ce sont des lieux d'information, d’échange, de culture et de divertissement.

Les deux sites sont gérés par deux bibliothécaires responsables qui dépendent elles-mêmes de la cheffe du Service des affaires culturelles et de la communication de la Ville.

Nathalie Brönnimann est responsable de la section « jeunes » et du secteur « rangement/équipement » de la Bibliothèque de Carouge.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Christelle Mougin a la responsabilité de la BiblioQuartier des Grands-Hutins et de la section « adultes » de la Bibliothèque de Carouge.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Leurs missions consistent à piloter et à superviser le travail de leurs équipes respectives afin d’offrir des collections en lien avec l’actualité, une programmation d’animations et d’activités touchant un public le plus large possible, tout en respectant les valeurs de la Ville de Carouge et les budgets attribués.

Le rôle d’une responsable de section tient principalement dans l’organisation et la planification du travail (l’informatique, et plus particulièrement Excel, est indispensable pour réaliser cette tâche…), dans l’échange avec ses équipes afin de définir les priorités, d’amener de nouveaux projets et de renouveler les collections. Elle doit être disponible et permettre à ses collaborateurs et collaboratrices d’accomplir leurs propres missions en toute autonomie grâce à un soutien constant, en communiquant sur les réussites, sur les points d’attention, sur ce qui peut les aider à effectuer leur travail au mieux. Elles sont des guides pour motiver et aider chaque membre de leur équipe à progresser. Les responsables jouent également le rôle d’intermédiaire entre les équipes et les niveaux supérieurs de l’administration communale.

En dehors de ces tâches managériales, elles retrouvent leur métier de base qu’est la bibliothéconomie, en gérant des collections de documents. Christelle Mougin s’emploie à développer la collection des livres numériques. Nathalie Brönnimann s’occupe principalement des albums et des albums documentaires pour les tout-petits, des premières lectures, des contes et des kamishibaïs, tout en gardant un œil sur l’ensemble des acquisitions de la section « jeunes ». Toutes deux participent également à l’accueil du public, à l'inscription de nouveaux usagers et nouvelles usagères, au prêt et retour des documents, aux  renseignements et recherches documentaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par ailleurs, elles imaginent, organisent, coordonnent ou supervisent les animations proposées aux différents publics des bibliothèques de Carouge, dont nous vous parlerons prochainement…

Les publics

La diversité des publics
En franchissant les portes des bibliothèques de Carouge, vous serez peut-être étonné.e de voir se côtoyer toutes les générations ; dont les attentes peuvent diverger mais qui trouveront néanmoins leur bonheur parmi le choix riche et varié de nos collections.
 
 
Lors d’une journée ordinaire à la Bibliothèque de Carouge, dès le sas d’entrée passé, vous verrez des adultes installés au « Café actualité » à lire la presse quotidienne ou en train de pianoter sur un ordinateur. Puis, en cheminant par la section « jeunes », vous observerez un parent lisant un album à voix haute à son jeune enfant, assis dans le canapé du « Coin des petits », alors qu’un jeune papa inscrit son bébé tout juste né.
 
 
Au même moment, plus avant dans la bibliothèque, aux rayonnages des romans en grands caractères, une personne sénior sera plongée dans les résumés des nouveautés, peut-être amusée ou bien agacée d’entendre un groupe de quatre enfants d’âge scolaire réviser leurs leçons, installé dans l’espace des Documentaires « jeunes » dans un joyeux désordre.
 
L’aménagement de l’espace en fonction des publics

Pour répondre à cette diversité de publics et à leurs attentes spécifiques, outre l’offre variée de supports (livres, bien sûr, mais aussi livres-CD, livres numériques, CD, DVD, jeux vidéo), nous avons aménagé plusieurs espaces :

  • Le « Coin des petits » est rendu chaleureux et confortable avec des tapis, un canapé, des peluches, un coussin d’allaitement.
 
  • L'Espace des mangas promet un moment agréable avec des poufs sur lesquels se prélasser en dévorant le dernier tome de Naruto

  • Le « Café Actualité » est convivial et confortable avec de gros fauteuils où s'installer pour lire les journaux du jour en se délectant d'un bon café. 

  • Les Espaces documentaires sont propices à l'étude avec à disposition des tables et des chaises pour les personnes qui souhaitent y travailler ou consulter des documents. 

 
Un public actif et participatif

Vous l’aurez compris, dans nos bibliothèques, le public dispose de l’espace en fonction de ses envies ou de ses besoins. Mais il n’a pas qu’un rôle passif, bien au contraire !

En effet, il est notamment invité à intervenir dans le processus d’acquisition en proposant des documents à l’achat, s’il estime qu’il y a une lacune dans le fonds ou dans les sujets couverts. Il peut aussi donner de la voix en réagissant à nos publications sur notre page Facebook (facebook.com/bibliothequescarouge/) ou lors de certains événements interactifs comme les animations "Cadavre Exquis" ou le "Calendrier de l'Avent".

 
 

Les échanges entre l’équipe des bibliothécaires et le public sont, par ailleurs, grandement appréciés lors de nos animations Adultes, Jeunes ou Séniors !

Enfin, dans le cadre du Service à domicile ou encore des animations proposées en extérieur telles que « Né pour lire »,  il nous arrive de sortir de la bibliothèque pour partir à la rencontre de notre public (potentiel ou déjà acquis).

 
 
Du petit bébé au centenaire

La diversité de notre public nous pousse à nous adapter toujours plus en proposant un contenu attrayant, innovant et de qualité à nos fidèles lecteurs et lectrices.

Pour l’anecdote, notez que notre lecteur le plus jeune a quelques mois à peine, alors que le plus âgé, né en 1921, a fêté ses 100 ans cette année !

Nos horaires ont eux aussi été pensés pour satisfaire le plus grand nombre.

Ainsi, la personne active qui doit passer en coup de vent après le travail sera heureuse de savoir que nous ne fermons pas avant 19h. Une famille, quant à elle, profitera de l’ouverture du samedi matin pour se réunir et dévaliser le coin BD. De son côté, le vieux monsieur du quartier sera ravi de pouvoir accéder à son journal favori dès l’ouverture, à 10h, chaque matin, du lundi au samedi.

Les bibliothèques sont un lieu d’échange où le lien intergénérationnel est favorisé, pour le bonheur de tous.tes.

 
Le public institutionnel

Les bibliothèques de Carouge offrent des visites de groupe, en dehors des heures d’ouverture des bibliothèques, aux institutions carougeoises qui en font la demande (crèches, classes, parascolaire, EMS, groupe de personnes allophones).

Chacun de ces groupes reçoit un service personnalisé adapté à ses besoins spécifiques.

 
Conclusion

Tout comme les bibliothèques ont évolué au fil des siècles pour se tourner vers une approche orientée usagers le profil des bibliothécaires s’est lui aussi adapté aux nouvelles donnes.

Le ou la bibliothécaire n’a plus rien d’un.e érudit.e, caché.e derrière des piles de livres, inaccessible détenteur du savoir. Il.elle est un pont entre la diversité des publics et la diversité des documents dont regorge la bibliothèque. C’est pourquoi, aux bibliothèques de Carouge, nous sommes une équipe plurielle, où chacun.e développe un ou plusieurs domaines de compétences. Nos connaissances sont complémentaires.

C’est avec plaisir que nous vous ferons découvrir la section « adultes » et la section « jeunes » dans nos deux prochaines publications !

La section « Adultes »

9h: Avant d’arriver à la bibliothèque, petit détour par la case postale et le kiosque pour récupérer les journaux et les revues du jour.

9h30: Après leur mise en place, nous nous préparons pour l’ouverture au public. Sans oublier de vérifier notre stock de sacs, signets, règlements et autres matériels dont nous avons besoin.

10h: C’est l’heure de l’ouverture !

11h30: À l’accueil, n’hésitez pas à nous demander conseil ! Chaque bibliothécaire a ses spécificités, qu’il s’agisse de préférences personnelles ou du fonds documentaire dont il ou elle s’occupe :

Bonjour, je cherche un film de supers héros et héroïnes décalé.

- Volontiers ! Je peux vous conseiller Les gardiens de la galaxie par exemple.

- Super ! Merci du conseil ! Je le prends ! 

13h: Pendant la fermeture au public, les lieux restent animés... Des visites de groupe EMS sont organisées, sur rendez-vous, en dehors des heures d’ouverture au public.

14h: ... et nous travaillons dans les bureaux.

Dans les magasins, au sous-sol, une collègue s’assure que les documents sélectionnés pour les kits «voyage» sont en nombre suffisant.

Tandis qu’à l’étage, dans les bureaux, un ou une autre collègue choisit des nouveautés pour compléter notre offre de livres numériques.
Pendant ce temps, une collègue s’entretient avec une collaboratrice du Musée pour finaliser la future exposition au « Café actualité ».

14h45: Pause café/thé avant la réouverture de la bibliothèque

17h30: Suite à une demande, la bibliothécaire en charge du Service à domicile part effectuer une livraison...
N’hésitez pas à nous appeler au 022 307 84 00 ou à consulter notre site internet www.bibliotheques-carouge.ch pour de plus amples informations !

19h15: Il est temps d’éteindre les lumières et de fermer la bibliothèque !

La section « Jeunes »

En tant que bibliothécaire rattaché.e.s à la section « jeunes », un objectif nous motive plus que tout : donner, aux enfants de 0 à 18 ans, le plaisir de la lecture sous toutes ses formes !! Afin d’y parvenir, nous nous employons à mettre à disposition du jeune public des livres attrayants mais aussi d’autres types de documents comme des magazines, des kamishibaïs, des livres-CD et des DVD. Nous organisons également diverses activités.

Voilà à quoi peut ressembler une journée-type…

 

09:00 Accueils de groupes d’enfants

Dans la mesure des disponibilités, nous mettons en place des rendez-vous réguliers avec les classes et crèches carougeoises qui en font la demande. Les enfants se familiarisent ainsi de façon graduelle avec les lieux, les usages et le règlement.

Ces groupes sont accueillis en dehors des heures d’ouverture au public. Certaines semaines, nous en accueillons jusqu’à 8 !

Ces visites peuvent représenter une première approche de la bibliothèque. Par la suite, les enfants inciteront peut-être leurs parents à revenir avec eux pour les inscrire !

Lecture d’album, puis les enfants choisissent quelques documents à ramener en classe ou à la maison.

Dans le Café actualité, au même moment, une bibliothécaire se prépare à accueillir une classe de l’Ecole SGIPA. 

 

10:00 Réunion entre collègues de la section « jeunes »

Nous voulons trouver comment mettre en avant des revues atypiques comme Biscoto ou récentes comme Tchika ou Kaleio. Nous avons aussi appris la parution d’un nouveau titre : Mégazine Titeuf.

Il faut absolument que nous trouvions le moyen de nous y abonner !

 

11:00 Travail de bureau

Des cartons de nouveautés viennent d’être livrés par une des librairies carougeoises avec qui nous collaborons. Il s’agit maintenant de réceptionner les livres et de les cataloguer afin de pouvoir les mettre à disposition du public.

Ensuite, nous faisons un tour sur des blogs de littérature jeunesse afin de nous tenir au courant de l’actualité éditoriale et préparer les prochaines commandes.

 

14:00 Aménagement des rayons avant l’ouverture au public

C’est aux bibliothécaires qu’il appartient de faire en sorte que le public ait accès facilement à ce dont il a besoin parmi cette offre foisonnante.

Ici, il y a trop de romans.

Allez ! Il faut sélectionner certains romans qui ont moins de succès et les descendre dans les magasins pour un temps. Ils resteront accessibles sur demande. D’autres seront retirés de notre catalogue…

Nous constatons qu’un roman est abîmé. Normal, c’est un « incontournable ». Il a été emprunté presque 50 fois en 2 ans. Nous prenons donc la décision de le racheter.

Il est déjà 14h55, vite, il faut ouvrir au public ! La suite attendra le lendemain…

 

15:00 Service au public

En plus d’enregistrer les emprunts et les retours de documents, une partie de notre travail consiste à renseigner et conseiller le public.

Un parent vient chercher des livres pour son enfant qui, selon ses mots, n’est pas une grande lectrice. Heureusement, de nombreuses collections ont été pensées pour faciliter l’entrée dans le monde de la lecture, l’enfant pourra ainsi se faire une idée de ce qui lui plaît le plus.

 

17:00 Mise sur pied d’une animation

Cela apporte de la vie dans le quotidien de nos usagers et usagères mais cela permet aussi de valoriser et promouvoir nos fonds documentaires. Nous faisons le point et vérifions ainsi que tout est sous contrôle pour le jour J.

Nous faisons également une sélection de documents en lien avec l’animation pour réaliser une bibliographie.

Le chemin du livre

Au cœur de notre métier se trouve le livre. Il n’apparait pas tout seul par magie dans les rayons des bibliothèques ! Une équipe de bibliothécaires passionné.e.s est à l’œuvre en coulisses ! Leur mission : suivre l’actualité éditoriale, les prix littéraires, les tendances afin de construire un fonds varié et dans l’air du temps destiné à tous les publics.

Nous vous révélons ici le parcours que les documents (livre-cd, livre lu, livre-jeu, dvd, cd, jeu-vidéo, etc.) suivent avant d’atterrir entre vos mains et pouvoir les emprunter.

 

Etape 1 : Sélection et commande des documents 

Nous utilisons diverses ressources documentaires pour effectuer nos sélections : presse, magazines spécialisés dans le domaine du livre et de la littérature mais aussi en bandes dessinées, mangas, cinéma, musique ainsi que des émissions télé, radio, sites web, blogs, newsletter et réseaux sociaux.

Nous alimentons des paniers avec nos sélections grâce à la base de données Electre qu’utilisent la plupart des librairies.

Nos commandes sont envoyées chaque mois aux libraires. Il arrive aussi que nous nous rendions sur place dans les librairies, disquaires, etc. pour bénéficier de leurs conseils coups de cœurs.

Vous pouvez également participer activement à l’enrichissement de nos collections en nous transmettant vos propositions d’achat !

 

Etape 2 : Réception des commandes

Les libraires nous livrent les commandes et c’est une des grandes joies de notre métier : ouvrir les cartons et découvrir les pépites qu’on se réjouit de vous faire connaître !

Nous les réceptionnons informatiquement puis vérifions les factures pour le suivi de notre budget. De plus, nous mettons à jour nos tableaux Excel afin de nous assurer de ne pas manquer la suite d’une série (BD par exemple). Nous disposons ensuite les documents sur des étagères dans nos bureaux dans l’attente de les cataloguer.

 

Etape 3 : Traitement des documents (catalogage/indexation/cotation)

Nous cataloguons les documents afin de les rendre accessibles dans notre catalogue informatique. Le catalogage consiste à décrire chaque document avec les différentes informations (titre, auteur, éditeur, année de publication, collection, prix, résumé, etc.) qui le constituent grâce à une notice bibliographique dans notre logiciel documentaire qui s’appelle Syracuse.

Vient ensuite l’indexation qui consiste à attribuer des mots clé qui renseignent sur les grands thèmes du contenu des documents afin que vous puissiez facilement retrouver tous les ouvrages traitant d’un sujet précis en faisant une recherche sur notre catalogue.


Pour finir nous attribuons une cote à chaque document afin de pouvoir les classer, les ranger et faciliter leur localisation sur les rayons des bibliothèques.

Dans notre bibliothèque, vous trouverez une particularité : nous réalisons des séparateurs aux illustrations personnalisées vous permettant de repérer en un clin d’œil toutes vos séries préférées (BD, mangas, séries albums et séries albums documentaires jeunesse). 

 

Etape 4 : Equipement

Les documents sont ensuite déposés à l’atelier afin d’être équipés.

Ils sont plastifiés afin de leur assurer la meilleure durée de conservation possible. La cote, l’échéancier, l’étiquette rappelant les conditions de prêt avec le logo des bibliothèques de Carouge, ainsi que les étiquettes jaunes « Nouveauté » y sont apposés à ce moment-là. 

 

Etape 5 : Mise en valeur et mise à disposition au public

Le livre est enfin prêt à rejoindre les rayons de nos bibliothèques. Les nouveautés sont mises en avant sur les différents présentoirs et meubles prévus à cet effet. 

 

Etape 6 : Prêt/retour

Vous n’avez plus qu’à vous laisser tenter par nos sélections et les emprunter pour un chouette moment de lecture ! Notre but ultime est que chaque livre trouve ses lecteurs et ses lectrices et quitte nos rayons le plus de fois possible !

 

Dernière étape :

L’ultime étape du cycle de vie du livre se produit lorsqu’il s’est naturellement usé au fil du temps après avoir été beaucoup consulté ou lorsque son sujet devient obsolète. Vient alors le moment où il sera désherbé. Dans notre jargon professionnel cela veut dire qu’il est éliminé de notre fonds informatiquement et physiquement mais ceci seulement après de longues années d’une jolie vie bien remplie grâce à vos nombreux emprunts !

S’il a toujours un intérêt documentaire, qu’il est un classique demandé et qu’il est dans un état correct, il rejoindra le magasin dans notre sous-sol de la bibliothèque à la BC afin de libérer de la place pour plein d’autres nouveautés. Faites la recherche dans notre catalogue et nous irons vous le chercher à votre demande !

Une infime partie, triée sur le volet, pourra finir dans les ateliers créatifs que nous vous proposons dans notre programme des animations où vous pourrez redonner vie à ces livres désherbés en les transformant en de jolis objets artistiques !