Théodore Strawinsky, Les bords de l’Arve à Carouge, 1945. | Ville de Carouge

Théodore Strawinsky, Les bords de l’Arve à Carouge, 1945.

Dernière mise à jour: 07.04.2021
Un des trésors du Musée de Carouge.

Le Musée de Carouge a pu acquérir, lors d’une vente aux enchères, un petit paysage peint par Théodore Strawinsky en 1945, peu de temps après que le peintre et sa femme ont fui la France pour trouver refuge à Genève en 1942. A cette période, Genève et sa région sont une source d’inspiration importante pour l’artiste. Ainsi, il s’installe souvent aux bords de l’Arve près de Carouge et croque les quais.

Si Théodore Strawinsky est fondamentalement figuratif, il ne s’applique pas à reproduire réalistement la topographie du paysage. L’endroit représenté n’est pas immédiatement identifiable, mais plusieurs dessins préparatoires conservés nous permettent d’affirmer qu’il s’agit, ici, du quai des Orpailleurs, probablement vu d’en face, c’est-à-dire du quai Capo-d’Istria. Ce qui intéresse l’artiste, c’est avant tout la composition de son tableau et l’ordonnance des volumes clairement définis par les contrastes d’ombre et de lumière et l’opposition de couleurs chaudes et de couleurs froides. Indépendamment du sujet représenté, ce paysage est intéressant, car il est emblématique de cette période, véritable transition dans la carrière de Strawinsky. Nous sommes, à ce moment, à la charnière entre les paysages très classiques des débuts et les compositions plus tardives où la géométrisation des formes est encore plus évidente.Les bords de l’Arve à Carouge est présent dans l’exposition Théodore Strawinsky (1907-1989) à voir au Musée de Carouge jusqu’au 22 mars 2015.

Théodore Strawinsky, Les bords de l’Arve à Carouge, 1945, Huile sur toile, 22 x 27 cm.